Rechercher

Retour sur les bancs de l'école

Pour devenir ostréiculteur, il nous faut suivre tout un parcours de formation qui nous donnera les connaissances et la capacité d’exploiter notre futur chantier ostréicole. Nous avons 4 formations à suivre et nous avons fait le choix de les suivre tous les deux afin d’avoir le même niveau de connaissance, d’être interchangeable et aussi par soucis d’équité professionnelle 😊


Nous profitons donc de ces quelques mois avant la reprise du chantier ostréicole pour retourner sur les bancs de l’école et nous former au maximum car le temps sera très précieux l’année prochaine…


Le stage agréé en cultures marines de 280 heures


Pour pouvoir exploiter une concession ostréicole sur le Domaine Public Maritime, il est nécessaire de détenir une capacité professionnelle dans le domaine de la conchyliculture (ex. Bac Pro cultures marines, BTS aquaculture ….). Si nos diplômes d’ingénieur agronome nous permettent de nous installer en agriculture ou en élevage « terrestre », ils ne nous donnent pas d’équivalence sur l’élevage marin. Pour les profils comme les nôtres, il existe une formation de 280 heures spécialisée sur les cultures marines qui permet d’obtenir la capacité professionnelle nécessaire notre installation. Tous les aspects du métier sont abordés : biologie, cycles de production, matériel, réglementation, comptabilité, visites de fournisseurs…. Et un stage de 2 semaines chez un ostréiculteur permet de les mettre en pratique !

Depuis début septembre, Etienne suit cette formation à la Maison Familiale Rurale de Challans (Vendée). Sa formation touche à sa fin et il a remit un mémoire professionnel qu’il ira soutenir devant un jury le 9 décembre. Pour ma part, je suivrai cette même formation en Février/Mars 2022 au lycée Maritime d’Etel.


Les formations de Marin Ouvrier aux Cultures Marines

Pour être formés au travail dans le milieu marin et pouvoir entrer à l’ENIM (le régime social des gens de la mer), il nous faut suivre les formations de marins ouvriers aux cultures marines (2 niveaux à passer). Lors de ces formations, nous sommes formés aux premiers secours en mer, à la survie en mer, à la navigation de barges conchylicoles et aux bases sur la mécanique à bord d’un bateau.




J’ai suivi cette formation en septembre dernier et j’ai passé deux oraux à l’issue de la formation de niveau 2. Un oral sur les règles de barre pour la navigation en mer et un oral sur le fonctionnement des moteurs, des grues hydrauliques et leur entretien ! Etienne suivra également cette formation en Mai 2022 pour pouvoir lui aussi participer à la maintenance de nos moteurs 😉


La formation de Patron de navire aux cultures marines

Pour pouvoir « embarquer » du personnel sur notre bateau (ie. employer des ouvriers pour travailler avec nous sur les parcs), nous devons passer le certificat de Patron de Navire aux cultures marines. Cette formation est plus difficile que les deux précédentes car plus technique et complexe. Elle dure un mois 1/2 et est sanctionnée par plusieurs examens éliminatoires.


L’un de nous deux suivra cette formation en juin 2022 et l’autre en 2023 – car il n’y a qu’une seule session par an.


Les formations nécessaires à l’ouverture de la dégustation sur place

Enfin, étant donné que nous proposerons la dégustation d’huitres sur notre chantier ostréicole, nous devons également suivre des formations auprès de l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie). Je vais suivre une formation au Permis d’Exploitation afin de pouvoir obtenir la Licence 3 de débit de boissons puis j’enchainerai par une formation HACCP pour maitriser les règles d’hygiène dans le cadre de la dégustation.





Avec tout ça on sera prêts à enfiler les bottes et vous faire de belles huitres !

Au passage, merci le CPF !! Ca nous a bien servi !



477 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout